egotopie
Panier

Savez-vous hydrater votre peau ?

Egotopie, des compositions cosmétiques sur mesure pour l'hydratation de votre peau
Comment bien hydrater sa peau ?
Egotopie, comment l'eau est-elle stockée dans votre peau ?

Comment la peau stocke l'eau ?

La peau (hypoderme, derme, épiderme) renferme 30% de l’eau de notre corps. Elle est elle-même constituée à 70% d’eau en moyenne. Cette concentration diminue depuis les couches inférieures vers les couches supérieures.
Le derme contient 80% d’eau. Elle y est stockée sous la forme d’un gel grâce au collagène et à l'acide hyaluronique.
Au niveau de la jonction derme-épiderme, cette concentration est de 70%.
Elle diminue progressivement jusqu’à atteindre moins de 15% dans la couche cornée, la couche supérieure de l’épiderme.
La Perte Insensible en Eau (PIE) est la perspiration cutanée, sans la sueur. C’est ce phénomène qui fait monter les substances nutritives depuis le derme vers l’épiderme, ce dernier n’étant pas vascularisé. En fonctionnement normal, la PIE est de 0.3 à 0.4 litre/jour sur l’ensemble du corps.
Notre peau est donc un organe de stockage de l’eau. Cependant, elle n’y est pas prioritaire. En cas de besoin, l’organisme puise facilement dans cette réserve et cela a un impact sur l’aspect de votre peau.
Egotopie, la barrière cutanée et la régulation de l'eau dans la peau

Comment la peau fait barrière à l'évaporation de l'eau ?

Les dernières couches de l’épiderme forment une barrière : la cornée. Elle est constituée de cellules créées dans la couche la plus profonde de l’épiderme qui migrent vers la surface en se remplissant de kératine et en s’aplatissant : les cornéocytes. Ces dernières contiennent un mélange complexe de substances, le Facteur Naturel d’Hydratation (FNH), qui possède un fort pouvoir de rétention d’eau et garantit l’hydratation de la cornée.
La cornée ressemble un peu à un mur. Les couches de cornéocytes disposés en écailles en sont les briques. Elles sont liées entre elles par un ciment lipidique et par des soudures. Ce ciment est constitué de céramides et d’acides gras imperméables.
C’est la dégradation des soudures qui provoque la desquamation, c'est à dire la perte d'amas de cellules qui ne sont plus liées à la cornée, et donc le renouvellement cellulaire.
Cet édifice est complété par une seconde barrière, le film hydrolipidique. Il est constitué :
de sébum provenant des glandes sébacées,
de sueur provenant des glandes sudoripares,
des produits issus de la desquamation & dégradation des cornéocytes. On y retrouve les molécules du FNH qui aiment se gorger d'eau.
Il protège de la déshydratation (et de l’hydratation excessive !) et maintient un pH cutané acide qui permet à la peau de se défendre contre les agressions microbiennes.
L’hydratation de la peau dépend donc de l’intégrité de la barrière cutanée constituée du film hydrolipidique ET de la cornée (les cornéocytes qui contiennent le FNH et le ciment intercellulaire imperméable).
Une barrière cutanée en bon état et correctement hydratée protège des agressions extérieures : polluants, allergènes et microbes.
Egotopie, déshydratation et altérations de la barrière cutanée

Comment se traduit la déshydratation cutané et quelles en sont les causes ?

La déshydratation apparaît quand la concentration en eau de la cornée est inférieure à 10%, avec des conséquences immédiates sur l’aspect et le toucher de la peau : inconforts, tiraillements, irritations, sécheresse, rugosité, rougeurs et desquamations très visibles.
L’intégrité de la barrière cutanée est remise en cause : le film hydrolipidique est dégradé, le ciment lipidique de la couche cornée et la membrane des cellules elles-mêmes sont altérés.
La conséquence est aussi la perturbation du microbiote cutané et une plus grande perméabilité aux agresseurs extérieurs, polluants, allergènes & microorganismes pathogènes. Les causes sont d'origine externes ou internes.
Dans votre environnement quotidien vous trouverez de nombreux facteurs externes de déshydratation. Ils sont à l'origine de l'affaiblissement ou de la destruction du film hydrolipidique et peuvent même dégrader la couche cornée elle-même :
les agressions climatiques comme le froid, le vent, le soleil, la chaleur ou la sécheresse de l’air,
la pollution,
les agressions mécaniques comme le rasage, les épilations ou les gommages trop fréquents,
les agressions chimiques suite à l’utilisation de produits alcalins (savons, dépilatoires), de solvants, de détergents cosmétiques inadaptés ou de certains médicaments à usage topique (corticoïdes, anti-acnéiques).
Les facteurs intrinsèques de déshydratation peuvent être physiologiques, liés au sexe et à l’âge, mais également pathologiques, par exemple les carences vitaminiques, l’abus de tabac, les phénomènes inflammatoires (psoriasis, dermatite atopique, eczéma de contact), ou les facteurs génétiques (ichtyoses).
Egotopie vous aide à lutter contre la déshydratation cutanée

Comment lutter contre la déshydratation ?

Pour lutter contre la déshydratation, il faut d’abord boire suffisamment !
Evitez les agressions mécaniques et chimiques trop fréquentes contre la peau. Optez par exemple pour des savons surgras et limitez la température de votre douche/bain.
Des soins cosmétiques hydratants qui restaurent la barrière cutanée sont incontournables. Ajustez-les en fonction de la saison et des caractéristiques de votre peau :
Une peau mature a un épiderme plus fin et une sécrétion sébacée plus faible.
Une peau sensible & réactive à plus de mal à reconstituer naturellement un film hydrolipidique suffisamment efficace.
Une peau atopique sèche doit être protégée de la pénétration des grosses molécules allergènes.
Une peau avec rougeurs ou rosacée est soumise à un risque de poussées inflammatoires qu'il faut empêcher.
Une peau séborrhéique & acnéique doit être hydratée pour éviter une trop grande stimulation des glandes sébacées.
Egotopie vous propose des ingrédients hydratants pour vos compositions cosmétiques sur mesure

Quels soins cosmétiques et ingrédients pour l'hydratation de la peau ?

L’apport d’eau en tant que telle ne conduit qu'à une hydratation temporaire de la peau si la barrière cutanée n'est pas restaurée dans le même temps. La stratégie des soins hydratants est donc de reconstituer et renforcer le film hydrolipidique, de réparer le ciment de la couche cornée et de se substituer à l’insuffisance des composants du FNH.
Les émulsions contenant une phase aqueuse et une phase huile permettent d’apporter en une seule fois les substances et actifs nécessaires à l’hydratation : des agents filmogènes, des agents émollients et des agents humectants.
Les filmogènes restent en surface de la peau et font une barrière à l’évaporation de l’eau. Certains sont occlusifs et hydrophobes et réduisent de façon efficace la perte en eau. Ils sont gras et ils peuvent être comédogènes, c'est-à-dire produire ou aggraver l'acné : on doit les réserver aux peaux les plus sèches et les plus fragiles.
On retrouve ici les nombreux dérivés du pétrole très controversés que nous avons écartés de notre liste d'ingrédients (vaseline, paraffine, silicones, etc.). On retrouve aussi des cires végétales, telle que la cire de candelilla, bientôt disponible chez Egotopie (en attendant, vous pouvez la demandez via notre page contact). Certains constituants du beurre de karité et de nos huiles végétales (amande douce, avocat ou jojoba) font partie de ces filmogènes, même si on peut aussi les ranger dans la catégorie des émollients.
Il existe aussi des filmogènes hydrophiles qui forment un réseau hydraté en surface pour réguler la PIE. C’est le cas de notre acide hyaluronique.
Les émollients contribuent à la douceur de la peau en lissant et lubrifiant sa surface par le remplissage des fissures entre les « clusters » de cornéocytes en train d'être exfoliés. Ce sont les lipides identiques ou proches de ceux du ciment de notre peau. Ils sont présents dans les huiles végétales riches en acides gras polyinsaturés (oméga-3 et oméga-6) : argan, dattier, inca inchi, sésame & son de riz.
Les humectants sont des substances qui captent et retiennent l’eau environnante. C’est le cas des éléments qui constituent le FNH ou qui s’en approchent, notamment les acides aminés, protéines, sucres et polysaccharides hydratants.
On les retrouve dans de nombreux ingrédients Egotopie : l’aloe vera, l’avoine, l’extrait de concombre, la gelée royale (contient de la provitamine B5 au pouvoir humectant élevé), le lait de jument, le miel et l’extrait de fleurs de nénuphar.
On peut rajouter à cette liste 3 autres substances hydratantes non présentes dans le FNH, mais très efficaces : l’acide hyaluronique, l’allantoïne & la glycérine végétale contenue dans nos extraits hydroglycérinés (concombre, lierre & petit-houx).